• Les premiers peuplements de la Martinique.

    caraibes
    - Indiens Caraïbes -
     
     
    L'île est habitée de façon intermittente par différents peuples amérindiens jusqu'à leur extermination par les occidentaux à la suite de l'installation des Français en 1635.
     
    Les plus anciennes traces d'êtres humains des petites Antilles se trouvent sur le site de Norman Estate à Saint Martin et sont datées d'entre -2 400 et -1 900 av. J.C.Les premières traces des Amérindiens à la Martinique ont été archéologiquement attestées du 1er siècle.

    Ces premiers habitants les Arawaks viennent d'Amazonie et sont de culture saladoïde, du nom du site éponyme vénézuélien de Saladero.

     

    Déjà en l'an 4000 avant J.C, la Martinique était habitée par les Ciboneys, originaires d'Amérique du sud. Navigateurs habiles, ils parcouraient les Caraïbes sur leurs embarcations et peuplèrent ainsi de nombreuses îles. 2000 ans après apparurent les Arawaks qui, quittant les berges de la rivière Onorico en Amérique du Sud, décidèrent de s'installer dans l'archipel des Antilles.

    Après une première disparition en Martinique suite à une éruption de la Montagne Pelée (295 av. J.C), ils réapparurent et implantèrent leur civilisation pacifique basée sur l'artisanat, la chasse et la pêche.

    ArawakWom_Full
    - Femme Arawak -


    Vers 800 après J.C, de nouveaux arrivants firent leur apparition sur les côtes des îles de l'Archipel. Il s'agissait des Caraïbes. Venant du Continent américain eux aussi, ces belliqueux guerriers cannibales engagèrent une guerre sans merci contre les Arawaks. Un grand nombre d'hommes furent tués, les prisonniers furent, eux, castrés et engraissés en vue de finir sur leur table, certains parvinrent à s'enfuir vers les Grandes Antilles. Les femmes, quant à elles furent gardées, à cause de leur grande beauté en vue d'assurer la procréation. Au fil des batailles et des victoires successives, l'Arc antillais passe sous domination caribéenne.On constate le déclin de la civilisation Arawak à proprement parlé et un brassage des deux cultures.

     

     

    3462891_com_arawak_nan
    - Femmes Arawaks de nos jours -
     

    En 1492, alors qu'il recherche les Indes, Christophe Colomb aborde les côtes de San Salvador, de Cuba et d'Haïti. Il sera décrété faussement qu'il découvrit l'Amérique et ses Iles. Tout esprit logique comprend que les seuls hommes qui découvrirent à proprement parlé les îles sont les amérindiens qui avaient leur culture, leur civilisation et leurs codes. Quoique considérés comme des sauvages par les "civilisés", ils étaient les premiers habitants de l'archipel des Antilles et vivaient en parfaite harmonie avec leur environnement.


    Lors de son quatrième voyage vers l'Amérique, Colomb arrive en 1502 en Martinique, plus précisément sur la plage du Carbet. En conquérant, muni d'un prétendu droit divin reçu de la Sainte Eglise Catholique Romaine, il baptisa l'île "Martinique". Il existe deux versions concernant ce nom : il proviendrait de "Martinino", appellation d'une île du sud de l'Archipel qui, selon les dires des indiens de St-Domingue était habitée par des amazones.

    Il est également possible que Colomb donna ce nom à l'île aux fleurs en hommage à son patron, Saint-Martin. Une chose est sûre, comme tout ce qu'il touchait, l'Ancien Monde s'était emparé de cette île en cette journée de 1502 pour ne plus jamais la lâcher.

    Les Amérindiens qui peuplaient la Martinique avant l'arrivée des Européens la nommaient Jouanacaera (parfois retranscrit Wanakaera) qui signifie l'île aux reptiles.

    On prête généralement la découverte de la Martinique à Christophe Colomb, le 15 juin 1502, au cours de son quatrième voyage vers les « Indes ». Néanmoins, il semble probable que ce soit Alonso de Ojeda, un explorateur et conquistador espagnol, qui ait découvert l'île en premier lors de son expédition de 1499-1500.

    Il existe ainsi des versions contradictoires sur la paternité du nom de l'île. Il est probable que le premier nom avéré de l'île ait été attribué par un des géographes embarqué avec Ojeda (peut-être Juan de la Cosa) et qu'il s'agisse de Matinino (parfois transcrit Madinina qui signifierait l'île aux femmes et non l'île aux fleurs comme il est souvent admis).Il désignerait le nom d'une île mythique chez les Taïnos d'Hispaniola. Ce nom s'est ainsi retrouvé sur des cartes à cette époque mais comme Colomb avait par décret le monopole des découvertes des nouvelles Indes, il aurait rebaptisé l'île Martinica en 1502.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter